Contrepoint à deux voix

 

2. Johannes de Muris (v.1290-ap.1344)

 

Cet autre déchant, explicitement noté en temps parfait et prolation imparfaite, illustre cette fois-ci la division de la brève parfaite en une semi-brève imparfaite (= noire) et quatre minimes (= croches).

 

Ex. 2.1 - Déchant en temps parfait et prolation imparfaite

 

(D'après Muris [v.1340], 65.)

Ex. 2.1 -
00:00 / 00:00

Dans le manuscrit original, le tenor est noté en «chant mol» et le discantus en «chant dur» (revoyez les principes de la solmisation). Comme en témoignent les altérations éditoriales du discantus, toute analyse contrapuntique correcte permet d'ajouter la musica ficta nécessaire, comme le faisait tout chanteur ou instrumentiste de l'époque instruit dans l'art du contrepoint.